Les épisodesPassion Médiévistes

Épisode 41 – Enki et les débuts de l’islam

Comment se sont déroulés les débuts de l’islam du point de vue politique et religieux ?

Enki Baptiste au micro de Passion Médiévistes
Enki Baptiste au micro de Passion Médiévistes

Doctorant en histoire médiévale à l’Université Lumière Lyon 2 (CIHAM UMR 5648) et associé au centre français d’archéologie et de sciences sociales basé à Koweït City au Koweït, Enki Baptiste prépare une thèse sur l’ibadisme, branche méconnue de l’islam. Dans cet épisode, nous allons parler des débuts de l’islam, revenir aux origines mais aussi sur comment se sont écrits les premiers temps de cette religion monothéiste.

Une nouvelle religion

L’islam émerge en Arabie, et plus précisément le Hedjaz, une région montagneuse où se situent des grandes villes comme la Mecque et Médine, autour de la personne du prophète Mahomet, ou Mohamed en arabe. Il reçoit des révélations d’un ange lors de retraites spirituelles et commence à prêcher une nouvelle religion d’abord dans sa propre tribu Quraych. Il est opprimé et contraint à l’exil. Des compagnons, qui seront les futurs califes, partent avec lui.

Miniature safavide représentant la bataille du Chameau (656) entre ‘Alī et le parti mecquois. Illustration d’un ouvrage de Mirkhwand (m. 1498) réalisée en 1571.
Miniature safavide représentant la bataille du Chameau (656) entre ‘Alī et le parti mecquois. Illustration d’un ouvrage de Mirkhwand (m. 1498) réalisée en 1571.

Dans l’épisode vous en apprendrez plus sur comment Mahomet conquiert au fur et à mesure des villes, jusqu’à s’imposer à Médine en 628 comme le chef d’une nouvelle religion et d’un ensemble tribal rassemblé sous une nouvelle croyance. Les centres urbains sont sous le commandement de gouverneurs, et le tout en continuité avec les structures administratives précédant l’empire islamique.

Le début des scissions au sein de l’islam

À la mort de Mahomet en 632 arrive au pouvoir le premier calife Abû Bakr, qui doit faire face à une grande révolte de tribus qui avaient prêté allégeance au prophète mais ne veulent pas reconnaître un nouveau chef et payer les taxes. Commencent alors de grandes guerres qui se concluent sur la soumission sur la soumission de l’Arabie au nouvel État, au calife et à son successeur.

L’empire ensuite de développe avec de grandes conquêtes, de 634 à 656, et un immense territoire placé sous l’autorité du calife depuis Médine, du Maghreb jusqu’aux confins de l’Asie centrale. Enki Baptiste vous raconte dans l’épisode comment se succèdent les différents califes, les conquêtes, et les scissions, notamment entre les sunnites et les chiites.

Une thèse sur l’ibadisme

L’ibadisme est en quelque sorte la cinquième branche de l’islam sunnite, ou même la troisième branche de l’islam aux côtés du chiisme et du sunnisme. C’est une école juridique, aux origines complexes, qui se développe lorsque les imamats sont fondés autour de 750 en Arabie du Sud, au Yémen. Des groupes se révoltent contre l’autorité omeyyade et un imam est proclamé (mais règne très peu), posant les jalons pour l’établissement d’un pouvoir ibadite.

Illustration de l'épisode 41 de Passion Médiévistes par l'artiste Din
Illustration de l’épisode 41 de Passion Médiévistes par l’artiste Din

Quelques années après, un nouvel imam émerge et règne aussi seulement deux ans. Mais l’ibadisme prend vraiment corps à Oman, et en 793 un imamat s’établit durablement, pour un siècle, et va exister de façon autonome par rapport au califat abbasside, tout en restant en interaction avec lui. Enki Baptiste s’intéresse en particulier à la question de la théorie du pouvoir dans l’ibadisme, c’est-à-dire la construction d’un corpus de texte autour des fonctions de l’imam, mais aussi à l’histoire médiévale d’Oman en général qui reste très mal connue.

Pour en savoir plus sur le sujet de l’épisode, on vous conseille de lire :

  • Mohamed Ali AMIR-MOEZZI & Christian JAMBET, Qu’est-ce que le shî’isme ?, Paris : Cerf, 2014
  • Thierry BIANQUIS, Pierre GUICHARD, Mathieu TILLIER (éd.), Les débuts du monde musulman. VIIe -Xe siècle. De Muhammad aux dynasties autonomes, Paris : PUF, 2012
  • Louis Alfred DE PREMARE, Les fondations de l’islam. Entre écriture et histoire, Seuil, 2002
  • Hichem DJAÏT, La Grande Discorde. Religion et politique dans l’Islam des origines, Paris : Gallimard, 1989
  • Wilferd MADELUNG, The Succession to Muḥammad. A Study of the Early Caliphate, Cambridge : Cambridge University Press, 1997
  • Françoise MICHEAU, Les débuts de l’Islam. Jalons pour une nouvelle histoire, Paris : Téraèdre, 2012
  • Mohammad Ali Amir-Moezzi & Guillaume Dye (dir.), Le Coran des historiens, Paris: Cerf, 2019, 3 volumes.

Dans cet épisode vous avez pu entendre les extraits des œuvres suivantes :

Si cet épisode vous a intéressé vous pouvez aussi écouter :