Les épisodesPassion Médiévistes

Épisode 33 – Abderrazak et le Livre de l’Echelle Mahomet

Connaissez-vous ce texte de la tradition islamique racontant un voyage céleste du prophète Mahomet ?

Illustration de l'épisode 33 imaginée par l'artiste Din
Illustration de l’épisode 33 imaginée par par l’artiste Din

Depuis le début de ce podcast je voulais parler de l’islam médiéval, s’éloigner du cadre omniprésent de l’Occident médiéval et parler d’autres types de sources.

Depuis 2018, Abderrazak Halloumi prépare une thèse sur le Livre de l’Eschiele Mahomet, et plus précisément « Le symbole et le merveilleux dans la légende du Mi’râj en occident à travers la traduction de Bonaventure de Sienne« . Il travaille sous la direction de Éric Palazzo et de Martin Aurell à l’Université de Poitiers, au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM).

Un texte traduit de l’arabe au Moyen Âge

Traduit au XIIIème siècle en Espagne, à la cour d’Alphonse X le sage, de l’arabe en castillan, le Livre de l’Echelle Mahomet connut quelques temps après une traduction en français voit le jour. En I264, Bonaventure de Sienne retraduit en latin et en français la version castillane de la légende arabe du Kitab al Mi’rāğ: L’eschiele Mahomet (Liber Scalae Mahumetis), l’écrit arabe qui raconte l’ascension de Mahomet au ciel et sa visite de l’autre monde sous la conduite de l’archange Gabriel.

Le récit de l’ascension au ciel du prophète de l’islam Mahomet est un exemple très pertinent de la circulation et de la vivace transmission d’un patrimoine narratif largement répandu au-delà des frontières géographiques et linguistiques. Outre les différentes régions du monde musulman, l’histoire était aussi bien connue en Europe, où elle circulait sous le titre de « Le Livre de l’échelle de Mahomet ».

Abderrazak Halloumi au micro de Passion Médiévistes
Abderrazak Halloumi au micro de Passion Médiévistes
L’islam vu par les Occidentaux médiévaux

Il ne s’agit pas de la traduction d’un texte unique mais plutôt un texte « composite » qui a agrégé  différents versions de ce récit, comme si les chrétiens d’Espagne avaient éprouvé le besoin de regrouper les légendes musulmanes concernant l’au-delà afin de comprendre, d’apprécier puis réfuter les fondements de la foi et les représentations majeures qui organisent la vision musulmane du royaume de Dieu, du Paradis, du purgatoire et de l’enfer.

L’inspiration de la Divine Comédie de Dante ?

Dans cet épisode Abderrazak revient sur  la polémique suscitée par les recherches de Miguel Asin Palacios dès 1919 et des travaux espagnols et italiens, notamment de MM. E. Cerulliet J. M. Sendino, sur la question posée depuis plus d’un siècle des sources arabes et musulmanes pour les idées et les motifs présents dans La Divine Comédie de Dante.

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet voici quelques suggestions de lectures :

Le Livre de l’Eschiele Mahomet (éditions)

  • Cerulli, Enrico, Il libro della Scala e la questione delle fonti arabo-spagnole della Divina Commedia, Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana (Studi e Testi, 150), 1949.
  • Muñoz Sendino, M. José, La Escala de Mahoma. Traducción del árabe al castellano, latín y francés, ordenado por Alfonso X el Sabio, Madrid, 1949.
  • Wunderli Peter, Le Livre de l’Eschiele Mahomet: die französische Fassung einer alfonsinischen Übersetzung, Bern, Francke (Romanica Helvetica, 77), 1968.
  • Version electronique ; Modena, Serena, « Le Livre de l’eschiele Mahomet », Repertorio informatizzato dell’antica letteratura franco-italiana (RIALFrI), éd. Francesca Gambino, Padova, Dipartimento di studi linguistici e letterari, Università degli studi di Padova. [rialfri.eu]
  • Le livre de l’échelle de Mahomet = Liber Scale Machometi. Préface de Roger Arnaldez. Traduction de Gisèle Besson et Michèle Brossard-Dandré, Paris, Librairie générale française (Le livre de poche, 4529. Lettres gothiques), 1991, 383 p. (Traduction moderne en français)

D’autres versions de l’ascension celeste de Mahomet : 

  • Le Voyage nocturne de Mahomet, composé, traduit et présenté par Jamal Eddine Bencheich, suivi de l’aventure de la parole, Ed. Imprimerie Nationale, 1988,
  • Séguy Marie-Rose MIRÂJ  NÂMEH, LE VOYAGE MIRACULEUX DU PROPHETE,  Paris -Bibliothéque Nationale ,manuscrit Supplément turc 190 Présenté et Commenté par, Conservateur en Chef au Département des manuscrits  Section Orientale DRAEGER Editeur Paris, 1977

Le Mi’raj  chez Les traditionnistes

  • La Biographie de Muhammad :   Sira de Ibn Ishaq  et de ibn Hisham
  • Les recueils de Hadith : ahmad ibn hanbal, Buk̲h̲ārī, Muslim, Tirmidhî.
  • Les commentaires du coran de al-Ṭabarī « Tafsir Jami-al-Bayan-an-Tawil-ayat-al-Quran » , Edition Turki, Le Caire ( Gizeh) Dar al hajr,  ( 25 volumes). En ce qui concerne notre sujet,  voir volumes 14 : sourate 17 ( Sourate Bani Israel/ verset 1 ) et  sourate 22 (Sourate An-Najm verset 1 à 18 )

Quelques auteurs de la littérature du Mi’raj en arabe jusqu’au XIIIème siècle :

  • Le plus répandu des récits est attribué à l’imām Ibn ʿAbbās, cousin du Prophète, ( il  a souvent été  considéré  comme apocryphe) : Édition non datée, Miraj ibn Abbas
  • Ibn ʿAbbās, ʿAbd Allāh. A-lIsrāʾ waʾl-miʿrāj. Sousse, Tunisie: Dār al-Maʿārif, 2014 ( 7ème édition .)
    • Ibn ʿAbbās, al-Isrāʾ wa-l-Miʿrād̲j̲ , Le voyage et l’ascension nocturnes du Prophète, Albouraq ; Beyrouth, 1999.  ( édition bilingue)
  • al-Qushayrī . Kitāb al-miʿrāj. ( mort en 1073) Notes et éditions : Ali Ḥasan ʿAbd alQādir. Paris/ Le caire : Dār Champollion, 1964.
  • al-Bakrī (Abū l-Ḥasan Aḥmad b. ʿAbd Allāh [il a vécu dans la seconde moitié du XIIIème siècle ), Kitāb Ḳiṣṣat al-Miʿrād̲j̲ ( il propose une version très proche de celle d’Ibn ʿAbbās)

Plusieurs auteurs Soufis  ont évoqué des expériences de Mi’raj  spirituels :

  • Abou yazid al Bistami (vers 777-848)
  • Avicenne : (980- 1037) Me’rag-nameh (attribué à Avicenne), Le Récit de l’Oiseau(Risâlat al-Tayr)
  • Ghazâli : (vers1058-1111) L’épître de l’Oiseau (Risâlat al-Tayr)
  • Farid al-Din Attar (vers 1150-1220) : La Conférence des oiseaux (Mantiq al-Tay)
  • Ibn arabi : Futuhāt al-Makkiyya(Beirut : Dar al-Kotob al-Ilmiyah, 1999 (texte en arabe ( volume 3, chap 167 et volume 6 chap 367)/  Les révélations de la Mecque, traduit et préfacé par A. Penot, Paris, Éd. Entrelacs, 2009. /, Le Livre de l’ascension céleste ou Voyage vers la station des prisonniers (al-Isrā ilá al-maqām al-asrá, aw, Kitāb al-Miʻrāj)

Des œuvres littéraires,  des « divines comédies » avant la lettre  où l’on  a un aperçu  de La vie dans l’au-delà , dans  le paradis et l’enfer.

  • Abû-l-Alâ Al-Maari ( vers 973-1057) : L’épitre du Pardon (Risâlat al-gufran)
  • Ibn Shuhayd al-ANDALOUSSI (vers 923-1035 vizir et poète contemporain de Ibn Hazm , l’auteur du  Collier de la Colombe ):  » Risālat al-Tawābiʻ wa-al-zawābiʻ
Dans cet épisode vous avez pu entendre les extraits des œuvres suivantes :

Merci beaucoup à Din pour l’illustration de cet épisode, financée grâce aux dons des auditeurs et auditrices sur le Tipeee du podcast !