Les hors-sériesPassion Médiévistes

Hors-série 12 – Le traité de Troyes de 1420

Connaissez-vous le traité de Troyes de 1420 ?

Arnaud Baudin
Arnaud Baudin

Fin 2020 s’est tenue une exposition intitulée « Troyes 1420. Un roi pour deux couronnes » à l’Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes à l’occasion des 600 ans du traité de Troyes.  À travers 180 documents et œuvres d’art venus des principales institutions françaises et britanniques, cette exposition mettait en avant les causes immédiates de ce traité, son déroulement et ses conséquences jusqu’à la pacification de la Champagne, ainsi que tous les aspects liés à la vie quotidienne au XVe siècle.

Dans cet épisode je vous propose de revenir sur l’histoire de ce fameux traité de Troyes en compagnie de Arnaud Baudin, directeur adjoint des Archives et du Patrimoine de l’Aube et commissaire scientifique de cette exposition exceptionnelle, et en deuxième partie d’épisode de faire une visite sonore de cette exposition.

L’histoire du traité de Troyes de 1420

Pour comprendre la genèse de ce traité, Arnaud Baudin raconte au début de l’épisode le contexte de la guerre de Cent Ans, la confrontation entre la France et l’Angleterre, et aussi les distensions au sein du parti français.

L’histoire du traité de Troyes se déroule pendant la seconde phase de cette guerre, les crises de folies du roi de France Charles VI l’empêchent de gouverner au début du XVème siècle. Un conseil de régence est créé sous la régence de Isabelle de Bavière et d’un conseil notamment dirigé par le frère du roi Louis d’Orléans. Cette instance va rapidement avoir en son sein des oppositions sur la manière de gouverner, surtout entre Louis d’Orléans et Jean Sans Peur, jusqu’à l’assassinat du premier en 1407 à Paris. Ce meurtre va engendrer une guerre civile entre les Bourguignons et les Armagnacs, le parti du dauphin Charles, qui va affaiblir la France.

Un traité « honteux »

Les trois versions manuscrits du traité de Troyes (© Fanny Cohen Moreau)
Les trois versions manuscrites du traité de Troyes (© Fanny Cohen Moreau)

En Angleterre, le nouveau roi Henri V veut assoir sa légitimité et reprend les hostilités avec la France, profitant de ce climat de guerre civile, avec notamment la victoire à la bataille d’Azincourt. La France n’est à ce moment là plus en position de force, et un traité commence à être négocié, en large faveur des Anglais.

Arbre généalogique des rois de France et d'Angleterre
Arbre généalogique des rois de France et d’Angleterre

Le 21 mai 1420 est conclu dans la cathédrale de Troyes, le traité instituant l’union des deux couronnes, matérialisée le 2 juin par le mariage entre Henri V et Catherine de France dans l’église Saint-Jean-au-Marché. L’union est par la suite symbolisée par la naissance d’Henri VI, roi pour les deux couronnes. Celui-ci devient de fait l’héritier du royaume de France au détriment du Dauphin, le futur Charles VII.

L’histoire du traité de Troyes a profondément marqué l’histoire de la France et de l’Angleterre, d’un point de vue politique mais aussi culturel ou mémoriel. Si le traité lui-même et ses causes ne sont pas ou peu connues du grand public, ses conséquences directes, avec notamment l’épopée de Jeanne d’Arc jusqu’au sacre de Reims et la victoire de Charles VII, parlent davantage au grand public.

Commémorer l’événement avec une exposition

Réalisée avec l’appui d’un comité scientifique d’universitaires, de professeurs et de conservateurs du patrimoine, l’exposition présente propose de replacer l’histoire et le contexte historique du traité. Plus de 180 pièces prestigieuses sont présentées, avec de nombreux manuscrits du Moyen Âge, notamment les trois versions manuscrites du traité de Troyes, réunies pour la première fois depuis 300 ans (voir ci-contre).

Il sera bientôt possible de revivre l’exposition de façon virtuelle en ligne comme le précise Arnaud Baudin à la fin de l’émission, nous vous donnerons un lien ici dès que ce sera disponible.

  • Manuscrit présenté dans l'exposition "Un roi pour deux couronnes" (© Fanny Cohen Moreau)

Pour en savoir plus sur le sujet de l’épisode :