Passion Modernistes

Épisode 15 – Isabelle et les médecins à Paris au XVIIIème siècle (Passion Modernistes)

Épisode 15 – Isabelle et les médecins à Paris au XVIIIème siècle (Passion Modernistes)
Passion Modernistes

 
 
00:00 / 37:47
 
1X
 

Que sait-on sur les médecins à Paris au XVIIIème siècle ?

Passion Modernistes

Isabelle Coquillard au micro de Passion Modernistes
Isabelle Coquillard au micro de Passion Modernistes

En 2018, Isabelle Coquillard a soutenu une thèse sur les médecins parisiens entre 1707 et 1789 à Paris, sous la direction de Laurence Croq (Université Paris Nanterre). Elle a voulu étudier un groupe professionnel sous « tous les angles » en mobilisant des sources institutionnelles (celles de la Faculté de médecine de Paris et des autres centres savants ) mais aussi notariales afin de saisir les docteurs dans leur vie professionnelle (marché de la santé et honoraires, clientèle, lieu de réception à domicile) et leur vie privée (habitat, mariage, fortune).

Elle montre ainsi la pluralité d’activités des médecins au XVIIIème siècle (en ville, dans l’espace militaire, dans les campagnes, les ports et les colonies) et leur affirmation progressive en tant qu’experts de la médecine et acteurs à part entière de la politique sanitaire balbutiante du roi.

En 1707, le roi Louis XIV décide de repenser l’enseignement médical en promulguant l’édit de Marly, et d’uniformiser la profession. Isabelle se sert de ce point de départ pour étudier les médecins parisiens tout au long du XVIIIème siècle, pour comprendre comment l’on devient médecin et comment ces hommes (et femmes) pratiquent dans leur quotidien.

Liste de Messieurs les docteurs régents de la faculté de médecine en l'Université de Paris, avec leurs demeures, pour l’année 1770 (Wellcome Library, Londres)
Liste de Messieurs les docteurs régents de la faculté de médecine en l’Université de Paris, avec leurs demeures, pour l’année 1770
(Wellcome Library, Londres)

Pour en savoir plus sur le sujet de l’épisode, on vous conseille de lire :

  • Berlan Hélène, Faire sa médecine au XVIIIe siècle. Recrutement et devenir professionnel des étudiants montpelliérains (1707-1789), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2013. Permet de comparer les Facultés de médecine de Paris et de Montpellier, les deux plus grandes institutions diplômantes au XVIIIe siècle. De nombreux docteurs régents parisiens ont éprouvé le cursus montpelliérain.
  • Coquillard Isabelle, « Le marché des remèdes antivénériens et les docteurs régents de la faculté de médecine de Paris au xviiie siècle », in Rieder Philip, Zanetti François (éd.), Materia medica. Savoirs et usages des médicaments aux époques médiévales et modernes, Genève, Droz, 2018, pp. 161-188. Un chapitre pour aborder les questions de liberté professionnelle et de réputation des médecins, l’usage de son pouvoir coercitif par la Faculté.
  • Lunel Alexandre, La Maison médicale du roi, XVIe-XVIIIe siècles. Le pouvoir royal et les professions de santé, Seyssel, Champ Vallon, 2008. Une mise au point précise sur l’histoire de la profession médicale et sur l’organisation des professions de médecin, de chirurgien, et d’apothicaire entre le XVIe siècle et la fin du XVIIIe siècle.
  • Pauthier Céline, L’exercice illégal de la médecine (1673-1793) : entre défaut de droit et manière de soigner, Paris, Glyphe & Biotem, 2002. Une mise au point sur la façon dont la Faculté de médecine défend ses privilèges, une réflexion sur le champ d’intervention des médecins et sur les marges de la profession médicale.
  • Perez Stanis, Histoire des médecins, Paris, Tempus, 2020. Une fresque allant de l’Antiquité à nos jours sur l’histoire à la fois sociale, politique et économique des médecins.
  • Rieder Philippe, La figure du patient au XVIIIe siècle, Genève, Droz, Bibliothèque des Lumières, 2010. Pour découvrir ce qu’est un malade au XVIIIe siècle, la construction sociale de l’expérience de la maladie, et la culture médicale du professionnels de la médecine.

Les articles d’Isabelle :

 

  • «  L’émergence des garde-malades dans le marché de la santé à Paris au xviiisiècle », in Recherche en Soins Infirmiers, 139, n°4, 2019, pp. 12-30.

    Portrait du docteur Alphonse Leroy (médecin accoucheur, dans son cabinet de travail, accoudé sur un ouvrage d'Hippocrate), par Jacques-Louis David en 1783. Musée Fabre, Montpellier
    Portrait du docteur Alphonse Leroy (médecin accoucheur, dans son cabinet de travail, accoudé sur un ouvrage d’Hippocrate), par Jacques-Louis David en 1783. Musée Fabre, Montpellier
  • « Nicolas Andry (1658-1742) et l’orthopédie pédiatrique », in e.sfhm, Supplément illustré de la revue Histoire des Sciences Médicales, vol. 5, n°2, 2019, pp. 22-33.
  • «  La cour, un pôle d’attraction et un lieu de concurrence pour les docteurs régents de la faculté de médecine de Paris au xviiie siècle », in Perez Stanis, Vons Jacqueline (éds.), Santé et médecine à la Cour de France (xvie-xviiie siècles), Paris, Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, 2018, pp. 27-40.
  • « L’apport des actes du post-mortem à la connaissance de la pratique libérale de la médecine, à Paris, au XVIIIe siècle », in Perez Stanis (dir.), Écrire l’histoire de la médecine : temporalités, normes, concepts, nov. 2013, La Plaine-Saint-Denis, France, 2013.
  • « Les docteurs régents de la Faculté de médecine de Paris et la fourniture de soins aux « bons pauvres malades » dans les paroisses parisiennes (1644-1791) », in Revue historique, vol. 4, n°668, 2013, pp.  875-904.
  • « Des médecins jurés au Châtelet de Paris aux médecins légistes. Genèse d’une professionnalisation (1692-1801) », in Histoire des sciences médicales, vol. 46, n°2, 2012, pp. 133-144.
  • « Joseph-François Bourdier de la Moulière et ses travaux sur le quinquina fébrifuge (1809-1811) », in Histoire des sciences médicales, vol. 44, n°2, 2010, pp. 141-152.
  • « La longévité médicale du docteur Edme Joachim Bourdois de la Mothe », La Revue, vol. 3, n°6, 2009, pp. 146-170
  • « De l’Hôtel des Invalides à la Cour impériale. Itinéraires des Maloet père et fils, docteurs régents de la faculté de médecine de Paris au xviiie siècle », dans Histoire des sciences médicales, vol. 43, n°1, 2008, pp. 39-48.

Dans cet épisode vous avez pu entendre les extraits des œuvres suivantes :

Si cet épisode vous a intéressé vous pouvez aussi écouter :

Ce très beau générique a été réalisé par Julien Baldacchino (des podcasts Stockholm Sardou, Radio Michel, Bulle d’art…) et par Clément Nouguier (du podcast Au Sommaire Ce Soir).