Passion Modernistes

Hors-série 1 – La Méditerranée au XVIIème siècle avec Guillaume Calafat (Passion Modernistes)

Hors-série 1 – La Méditerranée au XVIIème siècle avec Guillaume Calafat (Passion Modernistes)
Passion Modernistes

 
 
00:00 / 38:13
 
1X
 

Dans les hors-séries de Passion Modernistes je vous propose des épisodes un peu généraux sur de grandes thématiques, et aujourd’hui on embarque pour la Méditerranée au XVIIème siècle.

Passion Modernistes

Une mer jalousée
Une mer jalousée (éditions du Seuil).

Pour parler de la Méditerranée au XVIIème siècle je reçois dans cet épisode Guillaume Calafat. Ancien élève de l’École Normale Supérieure et maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris 1 depuis septembre 2014, il a publié en 2019 l’ouvrage Une mer jalousée. Contribution à l’histoire de la souveraineté (Méditerranée, XVIIe siècle) aux éditions du Seuil.

Des puissances rivales

Au XVIIème siècle une grande partie des États européens, ainsi que l’empire Ottoman, s’affrontent pour avoir des parts de marché sur le monde méditerranéen, qui reste un espace important au XVIIème siècle avec de nombreuses villes et un taux d’urbanisation élevé. Ses puissances règnent grâce à leurs flottes marchandes et militaires qui se déploient en Méditerranée, accueillies par les ports pour leurs marchandises et par leurs conquêtes.

Le concept de souveraineté va définir les États au XVIIème et au XVIIIème siècle, il va venir de la mer, et il est crucial pour comprendre la politique moderne. La Méditerranée est un espace d’affrontements, où il est dangereux de naviguer à cause de la présence des corsaires (par exemple ceux de Salé auxquels le podcast Radio Maarif a consacré un épisode) et des flottes des États rivaux, par exemple lors de la guerre de Trente Ans.

Les enjeux pour la France

Pour la France, un des enjeux en Méditerranée est le port de Marseille, qui connaît au XVIIème siècle une croissance importante, avec des marchands marseillais qui négocient jusqu’au Levant. Le royaume octroie notamment à Marseille un édit d’affranchissement en 1669 qui abaisse les barrières douanières à l’entrée du port et organise un monopole commercial. La France s’appuie aussi sur un réseau de petits ports provençaux comme Saint-Tropez, Antibes, Saint-Raphaël ou encore Toulon.

Pour aller plus loin sur le sujet nous vous conseillons aussi d’écouter cette émission de La Fabrique de l’histoire sur France Culture à propos de l’histoire du commerce.

Ce très beau générique a été réalisé par Julien Baldacchino (des podcasts Stockholm Sardou, Radio Michel, Bulle d’art…) et par Clément Nouguier (du podcast Au Sommaire Ce Soir), merci beaucoup à eux !