Passion Modernistes

Épisode 24 – Gabrielle et les duels en Flandre (Passion Modernistes)

Épisode 24 - Gabrielle et les duels en Flandre (Passion Modernistes)
/

Comment se déroulaient les duels en Flandre au XVIIème siècle ?

Portrait Gabrielle Dupas
Portrait Gabrielle Dupas

Dans ce nouvel épisode de Passion Modernistes, Gabrielle Dupas nous parle de ses recherches sur le duel en Flandre (1668-1790). Elle les a effectué dans le cadre mémoire de Master 1 à l’Université de Lille, sous la direction de Hervé Leuwers, et soutenu en juin 2020.

La Flandre au XVIIème siècle

La Flandre est une zone de tension pendant tout le règne de Louis XIV. Elle réintègre le giron français après un siècle et demi de domination espagnole et une guerre éclair menée par Louis XIV. Le traité d’Aix-la-Chapelle de 1668 confirme les conquêtes de « Bergues, Furnes, Menin, Tournai, Lille, Douai et Orchies avec leurs châtellenies ».

Théâtre de tous les conflits du règne du roi Soleil, les régions septentrionales du royaume ont eu des frontières mouvantes jusqu’à la paix d’Utrecht en 1713. Dans son mémoire, Gabrielle Dupas s’est surtout concentrée sur les villes de Valenciennes, Lille, Douai et Tournai.

Le duel au point d’honnneur

Dans cet épisode Gabrielle Dupas explique que le duel au XVIIème siècle relève de la justice privée, proche de la vengeance dans certaines situations, et en dehors de tout cadre institutionnel. En cela il est différent du duel judiciaire pratiquée plutôt au Moyen Âge, qui se fait plutôt à la suite d’un procès pour déterminer qui a raison. Le cadre est alors très précis, encadré par un juge, et sans forcément de combat à mort.

carte de la Flandre étendue
Carte de la Flandre étendue

Au début du XVIIème siècle, on estime qu’il y avait quasiment un duel d’honneur par jour en France.  Ils sont pourtant interdits en 1666 par Charles IX parce qu’on ne pouvait pas les contrôler. Les duels ont suite à des atteintes à l’honneur, d’abord plutôt chez les nobles puis dans toute la société. Pour en savoir plus sur les duellistes, Gabrielle Dupas a étudié des informations sur leur identité présentes dans les archives du Parlement et dans les registres de contrôle des sources des Archives de Vincennes, pour essayer de comprendre qui sont les duellistes et le monde social qui les entoure.

L’idée du duel noble vient de l’origine médiéval du duel pour l’honneur, où il fallait avoir accès au monarque pour pouvoir faire valoir sur ses prétentions de réparations. Mais à partir du moment où la pratique a pris ses libertés, il n’y a plus raisons pour que le duel ne soit pratiqué que par eux. Le duel est pratiqué par tous ceux qui savent manier une arme, ce qui inclue tous les nobles, mais bien plus, jusqu’à toutes les branches de la société. Néanmoins Gabrielle Dupas a pu constater que 80% des duellistes sont des militaires.

Le duel est une pratique en perpétuelle évolution, dont la seule constante reste l’affrontement à arme égale. Beaucoup d’éléments sont apparus et autant d’autres ont disparu au fil du temps : les méthodes de combat, les causes, l’équipement, les participants. Il existe des caractéristiques qui marquent des périodes : l’envoi de cartel au XVIe, l’utilisation de seconds au début du XVIIe siècle, le pistolet au XIXe. Et pourtant, le duel reste un acte unique et singulier, par les circonstances et les personnes qui se rencontrent.

Pour en savoir plus sur le sujet de l’épisode, on vous conseille de lire :

8B2 763 fol.151v : C’est la demande d’arrestation de Louis de Castelore, chevalier d’Artagnan, fils du célèbre d’Artagnan, pour duel.
8B2 763 fol.151v : C’est la demande d’arrestation de Louis de Castelore, chevalier d’Artagnan, fils du célèbre d’Artagnan, pour duel.

Sur le duel  et la violence :

  • Billacois François, Le duel dans la société française des XVI-XVIIe siècles. Essai de psychologie historiques, EHESS, Paris, 1986.
  • Brioist Pascal, Drévillon Hervé et Serna Pierre, Croiser le fer : violence et culture de l’épée dans la France moderne (xvie-xviiie siècle), Seyssel, Champ Vallon, 2008.
  • Cuénin Micheline, Le duel sous l’Ancien régime, Paris, Presses de la Renaissance, 1982.
  • Nassiet Michel, La violence, une histoire sociale. France, XVI-XVIIIe siècles, Champ Vallon, Seyssel, 2011.

Des études régionales sur le duel :

  • Billacois François, « Le Parlement de Paris et les duels au XVIIe », dans Abbuateci André, Crimes et criminalité en France sous l’Ancien Régime 17e-18e siècle, Paris, Armand Collin, 1971. p. 33-47.
  • Ygouf Ivan, « La lutte contre le duel en Normandie sous l’Ancien Régime », Annales de Normandie, 2018/2, 68e, p. 109-133. (disponible en ligne)

Pour des histoires de duel féminin à l’époque moderne :

  • Tallemant des Réaux, « Les femmes vaillantes », Histoirettes, Mémoire pour servir à l’histoire du xviie, Tome 5, Paris, Alphonse Levavasseur, 1834 [1657-1659] (disponible en ligne)

Dans cet épisode vous avez pu entendre les extraits des œuvres suivantes :

Si cet épisode vous a intéressé vous pouvez aussi écouter :

Le générique du podcast a été réalisé par Julien Baldacchino et par Clément Nouguier (du podcast Au Sommaire Ce Soir).